La série Lupin – Dans l’ombre d’Arsène sur Netflix, le braquage du mois ?

La série Lupin – Dans l’ombre d’Arsène sur Netflix, le braquage du mois ?

Le 8 janvier 2021 débarquait Lupin – Dans l’ombre d’Arsène sur Netflix, la toute dernière création originale de la plateforme américaine. Avec Omar Sy à l’affiche, la série a fait couler pas mal d’encre avant même sa sortie. En effet, nombreux sont ceux à s’être offusqués qu’un homme noir puisse incarner le personnage iconique de Maurice Leblanc. Cela dit, ce n’est pas dont il est question dans Lupin. Si le titre peut induire en erreur, Omar Sy n’incarne pas le fameux gentleman-cambrioleur. Enfin, pas vraiment. Mais du coup, faut-il regarder la dernière série de Netflix ? Spoiler alert : oui !

Quand Netflix rend hommage à Arsène Lupin

Intriguée par les différentes critiques de Lupin – Dans l’ombre d’Arsène, parfois bonnes, parfois moins bonnes, j’ai eu envie de me faire ma propre idée sur la dernière création de la célèbre plateforme américaine. Confinée car cas contact au Covid-19, disons qu’en plus, je n’avais pas forcément mieux à faire. Le timing était parfait !

Contrairement à ce que de nombreuses personnes ont pu facilement penser, et comme je le disais plus haut, il n’est pas question d’une adaptation de l’œuvre de Maurice Leblanc. Il s’agit plutôt d’un véritable hommage, voire même d’une lettre d’amour des deux créateurs de la série, George Kay (Criminal ; Killing Eve) et François Uzan (Family Business). Arsène Lupin est un pilier de la culture française et gare à quiconque osera s’y attaquer. On ne peut que se rappeler du film Arsène Lupin sorti en 2004 avec un Romain Duris qui en avait pris pour son grade à l’époque. Je vous laisse faire un tour sur les avis des spectateurs du film sur Allociné si vous avez besoin de vous rafraîchir la mémoire…

Apparu pour la toute première en 1905 dans le magazine Je sais tout, Arsène Lupin est un personnage créé par Maurice Leblanc. À la fois cambrioleur et gentleman, il est notamment connu pour sa maîtrise du déguisement ainsi que son élégance dans la réalisation de ses larcins. Dans Lupin – Dans l’ombre d’Arsène, Omar Sy incarne Assane Diop, un homme fasciné par l’ingéniosité du personnage depuis que son père lui a offert un exemplaire du livre Arsène Lupin, gentleman-cambrioleur avant de mourir, vingt-cinq ans plus tôt après avoir été accusé à tort et jeté en prison. Assane va ainsi s’inspirer du génie de son héros pour venger la mort de son paternel. La série s’ouvre ainsi sur la préparation d’un vol prestigieux : celui du collier de la Reine, ayant appartenu à la reine Marie-Antoinette, et mis aux enchères au musée du Louvre.

Faut-il regarder la série Lupin ?

La réponse est oui ! Avec seulement cinq épisodes disponibles pour le moment, la série vaut clairement le détour. Elle se place d’ailleurs tout en haut du top 10 des séries les plus regardées ce week-end sur Netflix ! Le peu d’épisodes à l’heure actuelle, chacun durant 45 à 50 minutes, est idéal pour se lancer. Eh oui, si jamais on n’aime pas, on ne s’engage pas trop. Mais vous allez aimer, promis. On dévore chaque épisode car le spectateur n’a aucun répit. Les cinq « chapitres » s’enchaînent à un rythme effréné, pour notre plus grand plaisir ! On salue la prouesse des créateurs pour cette maîtrise du rythme qui peut parfois être cruciale si on ne veut pas perdre son spectacteur.

J’avoue avoir eu quelques doutes avant de me plonger Lupin, n’étant pas forcément très fan des séries françaises en général. Pourtant, force est de constater que la série de George Kay et François Uzan m’a scotchée par sa qualité. Évidemment, avec si peu d’attentes, il était facile de me surprendre en bien. L’intrigue nous tient en haleine et pourtant, chaque épisode ne se termine pas sur un cliffhanger insoutenable comme d’autres séries ont pu nous habituer.
On s’attache rapidement au personnage d’Assane, malgré ses défauts et ses multiples facettes. Cela dit, certains personnages auraient mérité plus de profondeur comme Claire, interprétée par Ludivine Sagnier, son (ex) femme qu’on ne découvre réellement que dans le cinquième (et ultime) épisode de cette première partie. Ou encore Juliette Pellegrini, incarnée par Clotilde Hesme. Mais en cinq épisodes seulement, le timing est serré. J’ose espérer que ces deux personnages féminins qui ont marqué la vie d’Assane se dévoileront un peu plus dans la deuxième partie !

En résumé…

Ainsi, Lupin – Dans l’ombre d’Arsène est un bel hommage au personnage de Maurice Leblanc. Netflix nous offre une série dans l’ère du temps avec des références subtiles et pertinentes au héros bien-aimé des français sans forcément basculer dans le lourd. Une chose est prévisible : si Le Jeu de la Dame a remis les échecs sur le devant de la scène, Lupin va donner un nouveau souffle aux aventures originales du gentleman-cambrioleur. Les cinq premiers épisodes de la série sont à découvrir sur la plateforme !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *