L’Étrange Histoire de Laylow : Pourquoi vous devez écouter son 2e album

L’Étrange Histoire de Laylow : Pourquoi vous devez écouter son 2e album

Le 16 juillet dernier, le rappeur Laylow revenait avec L’Étrange Histoire de Mr. Anderson, son deuxième album. Tout comme moi, les fans de l’artiste attendaient ce nouvel opus avec impatience et on peut dire qu’on n’a pas été déçus ! Au fil des vingt morceaux qui composent L’Étrange Histoire de Mr. Anderson, Laylow nous plonge dans un préquel de sa vie artistique, quand il n’était encore que “Jey”.

Une expérience auditive signée Laylow

En février 2020, à l’aube du premier confinement, Laylow nous présentait Trinity, son tout premier album. Il était temps ! Jusqu’à présent, le rappeur toulousain sortait des EP et les fans n’en pouvaient plus d’attendre enfin le Saint Graal. Pour ce premier album, Laylow avait fait fort en proposant un projet immersif, tout en digital comme lui seul en a le secret. Trinity, en référence à Matrix des sœurs Wachowski, est un album à écouter d’une seule traite dans l’ordre. Sinon, le projet perd tout son sens et tout son intérêt.

Pour son deuxième album, Laylow utilise la même recette gagnante. L’Étrange Histoire de Mr. Anderson est, lui aussi, un projet à écouter dans l’ordre. J’ai presque envie de parler de livre audio à ce stade. Pas question donc d’écouter les tracks de l’album comme bon vous semble ! Ce dernier alterne entre interludes, dialogues et morceaux pour nous plonger dans cet univers étrange, dans l’histoire originelle de Laylow afin de nous proposer une véritable expérience auditive. On ressent l’inspiration cinématographique de l’artiste déjà avec cette volonté de conter une histoire et ce storytelling mais aussi avec plusieurs références cachées dans ce titre d’album. Ce dernier fait penser notamment au film d’animation L’Étrange Noël de Mr. Jack de Tim Burton. Le nom Anderson renvoie une nouvelle fois à Matrix puisqu’il s’agit du vrai nom de Neo dans la trilogie. Seul reliquat de l’ère digitale baignée dans la matrice à laquelle Laylow nous a habituée…

La genèse de Laylow

Si Trinity nous plongeait dans un monde digital, auquel Laylow nous avait déjà familiarisé lors de ces précédents EP tels que .RAW et .RAW-Z, L’Étrange Histoire de Mr. Anderson s’en passe. Eh oui, ce nouvel album se veut une genèse de l’artiste, alors qu’il est simplement Jey, diminutif de Jérémy, son véritable prénom. On rencontre un jeune homme un peu paumé, qui passe son temps avec ses potes à sortir, boire et fumer. Bref, rien de bien reluisant.
Malgré tout, Jey a des rêves plein la tête mais pas forcément le courage de les réaliser. Il lui manque ce petit quelque chose qui lui permettra de « percer ». Du sérieux, de la motivation, de l’acharnement, de la créativité, de la folie… C’est ainsi que nous rencontrons Mr. Anderson, qui renferme, semble-t-il, la clé du succès. Un peu à la docteur Jekyll et M. Hyde, Mr. Anderson est l’alter-ego de Jey. Celui qui va le secouer, le guider, le pousser dans ses retranchements pour faire de lui l’artiste qu’il est destiné à devenir : Laylow. Ce double n’est pas réellement maléfique, au contraire, bien qu’il se montre parfois glaçant tout au long de ses interventions dans l’album. Eh oui, Laylow a su choisir les bonnes personnes pour nous faire frissonner rien qu’avec leur voix lors des interludes. Cet alter-ego étrange suit Jey tout au long de l’album, entre rêves et réalité, et on comprend qu’il ne souhaite qu’une chose : permettre au jeune homme d’avoir un déclic pour se consacrer sérieusement à la musique.

Laylow se livre et s’engage

Au cours de ses projets précédents, Laylow s’est déjà confié à ses fans mais dans L’Étrange Histoire de Mr. Anderson, on monte d’un cran. Le rappeur continue de se livrer avec des morceaux qui sont fortement imprégnés de son âme. On plonge dans le passé de l’artiste et c’est touchant. S’il avait déjà mentionné brièvement sa situation familiale et notamment le fait qu’il avait quitté son foyer très jeune, dans le morceau DEHORS DANS LA NIGHT dans l’album Trinity, Laylow en parle plus en profondeur à travers divers sons de ce nouvel album, notamment dans VOIR LE MONDE BRÛLER. Ce morceau marque d’ailleurs à mes yeux la rencontre entre Jey et Laylow. C’est un peu là que tout se passe, que tout bascule, que Jey devient Laylow.

Au fil des 20 morceaux qui composent l’album, on monte en intensité, chaque morceau prend aux tripes et nous saisit à la gorge. S’il faut écouter L’Étrange Histoire de Mr. Anderson dans son entièreté pour l’apprécier réellement, certains morceaux sortent du lot et nous marquent plus que d’autres. C’est notamment le cas de VOIR LE MONDE BRÛLER, comme je le disais plus haut puisqu’il marque la « naissance » de Laylow et du magnifique enchaînement SPECIAL, hymne de l’étrange, et LOST FOREST.

En plus de se confier à nous dans cet album, Laylow parle aussi de sujets importants et délicats comme les violences policières dans LOST FOREST, où ils nous racontent sa rencontre avec des flics véreux qui utilisent leur pouvoir pour se divertir en faisant s’entretuer Jey et ses potes à la Ils étaient dix d’Agatha Christie et sur fond de Fuck That Police de N.W.A.
Dans HELP !!!, Laylow prend la parole concernant les violences conjugales, alors qu’il entend sa voisine hurlait sous les coups de son conjoint et que ses potes restent passifs et indifférents devant FIFA. C’est d’ailleurs face à cette inaction et ce manque de réaction que le « nouveau » Jey décide de leur claquer la porte au nez pour se retrouver seul face à Mr. Anderson. Bref, le rappeur profite de son origin story pour faire passer des messages nécessaires.

Un artiste bien entouré

Déjà dans Trinity et même dans ses précédents EP, Laylow nous avait montré qu’il savait s’entourer des bonnes personnes. Mais pour L’Étrange Histoire de Mr. Anderson, le rappeur a sorti l’artillerie lourde ! Damso, Hamza, Nekfeu, Wit, Alpha Wann… Ils ont tous répondu présents pour sublimer cet album si étrange. Et c’est fantastique ! On a un condensé d’artistes de qualité autour de cet électron libre toulousain. Vous n’imaginez pas la fierté que j’ai pu ressentir quand j’ai vu de telles pointures sur la tracklist. En feat ou en solo, Laylow brille dans l’Étrange Histoire de Mr. Anderson.

Tu comprends maintenant ?

Finalement, L’Étrange Histoire de Mr. Anderson est une ode à la créativité et à la confiance en soi. J’ai particulièrement été marquée par le morceau final de l’album, UNE HISTOIRE ÉTRANGE. Il résume à merveille l’idée que Laylow cherche, je pense, à véhiculer dans ce projet. Avec ou sans un Mr. Anderson à nos côtés, on a tous ce quelque chose en nous qu’il faut juste savoir trouver et mettre en lumière. Je sais pas, ce morceau en particulier me donne de l’espoir.

Parce que c’est pas la fin qui compte, c’est le chemin la clé
Ton chemin; c’est ton histoire
Alors écris la, coûte que coûte
Même si elle est…
Étrange

Pour conclure, je dirais que même si vous n’êtes pas fan de rap, il est intéressant d’écouter L’Étrange Histoire de Mr. Anderson. Car comme j’ai pu le dire à plusieurs reprises dans cet article, il ne s’agit pas d’un simple album de rap mais d’une véritable expérience auditive. Et rien que pour cela, cet album vaut une écoute attentive.

Pour compléter l’expérience, Laylow a sorti un court-métrage sur YouTube qui retrace l’histoire de l’album. Personnellement, bien qu’il soit sorti quelques jours avant, j’ai choisi de le visionner après avoir écouté l’album, et je trouve que cet ordre est pas mal pour garder toute la surprise de L’Étrange Histoire de Mr. Anderson. Mais là encore, ce n’est que mon humble avis. J’espère avoir réussi à vous convaincre d’écouter (ou de réécouter) le deuxième album de Laylow et si c’est le cas, j’espère que vous allez adorer et être surpris par cette expérience auditive…étrange. 🙂

One thought on “L’Étrange Histoire de Laylow : Pourquoi vous devez écouter son 2e album

  1. Album incroyable qui nous plonge dans une mélancolie et une musicalité comme rarement de nos jours ! Comme tu l’as si bien dis, c’est un album à écouter impérativement d’une traite pour profiter de tout le travail de l’artiste et son entourage (ce qui à mon sens peut malheureusement entacher la replay value).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *